Chasseurs de Têtes

Réseau & Chasse de têtes

Imprimer

par

Je déjeune souvent avec des chasseurs de têtes. J'aime parler avec eux de l'évolution de leur métier et de leurs pratiques. Comprendre leur façon de travailler est primordial pour moi si je veux conseiller au mieux les personnes que j'accompagne dans leur transition de carrière.

Nos échanges sont toujours "gagnant-gagnant" car s'ils me donnent une information précieuse, je profite de ces moments de partage pour les alerter sur l'image négative qu'ils peuvent quelquefois laisser auprès de certains candidats.

Certes, les head hunters ont un seul client: l'entreprise. Certes, le candidat en recherche d'emploi n'est que la ressource qu'ils recherchent et proposent à leur commanditaire.

Ce n'est cependant pas une raison de maltraiter les chercheurs d'emploi en:

- ne répondant à l'envoi d'un Cv;

- les recevant d'une façon cavalière;

- ne les tenant pas au courant de l'avancée de la mission, même quand celle-ci est en stand-by;

- ne les avertissant pas qu'ils n'ont pas été retenus (tout en ne répondant pas à leurs appels).

Tous les points que je cite relèvent de la correction élémentaire. Ils constituent surtout des erreurs Réseau dommageables. En effet les cadres dirigeants en transition de carrière, lorsqu'ils retrouvent un job, sont souvent les donneurs d'ordre des cabinets de chasse de têtes. S'ils ont été maltraités par tel cabinet, croyez-moi, ils s'en souviennent et mettent leur veto sur ce dernier dès que l'occasion se présente. Je pense à ce DG qui me confiait récemment avoir blacklisté un célèbre cabinet de chasse parisien qui l'avait mal reçu lorsqu'il était entre deux jobs.

Rassurez-vous la majorité des chasseurs savent que le Réseau ne s'arrête pas au seul client.

Et pour ceux qui ne l'ont pas compris, le choix est simple: modifier leur point de vue ou changer de métier à moyen terme.

Réagissez :

Offre découverte Jobfinder

Allez plus loin avec les outils Jobfinder

  • Chasseurs de Têtes

    Mail de remerciement à chasseur de têtes (avec poste à la clé)

    Après un entretien avec un chasseur de têtes, il est essentiel de lui envoyer un courriel de remerciement. C'est une marque de politesse élémentaire et une démarche stratégique. Si un poste a été évoqué lors du rendez-vous, c'est l'occasion de mettre en exergue certains points clés de votre offre de service. Le modèle ci-dessous constitue un exemple, à adapter à chaque contexte, de ce qu'il faut écrire.

  • Chasseurs de Têtes

    Mail de remerciement à chasseur de têtes (sans poste à la clé)

    Après un entretien avec un chasseur de têtes, il est important de lui envoyer un courriel de remerciement. C'est une marque de politesse élémentaire. Dans le modèle ci-dessous, le mail de remerciement suit un entretien de prise de contact sans poste précis à la clé.

Voir tous les outils

Voir les posts par catégorie